18379654_w434_h_q80

Aujourd'hui on parle d’un tout nouveau textile qui va, je le pense, beaucoup faire parler de lui … j’ai nommé : « Le Piñatex « 

Depuis pas mal de temps, sensibilisée par les campagnes Végan, j’évite absolument d’acheter et de porter du cuir animal …. J’ai été quasiment traumatisée par une vidéo qui montrait dans quelles conditions les peaux étaient prélevées et je ne veux pas cautionner en continuant à acheter des sacs et des chaussures en cuir animal …

Par contre il faut avouer que jusqu’à aujourd’hui les alternatives étaient le plus souvent carrément affligeantes en terme d’esthétique … qui n’a jamais fait face à un sac à main en plastique ??? Horreur !!!!!!!!!!!

Le pitch :

image_5634a442-80b4-4851-b58b-e66eced1b916_1024x1024

 

Carmen Hijosa, une designer espagnole, a découvert ce textile  dans les années 90, alors qu’elle travaillait aux Philippines dans une fabrique de produits en cuir. « Je cherchais une alternative au cuir. C’est le point de départ de ma réflexion. Comment produire de très beaux sacs à main sans utiliser de cuir ? », se demandait la créatrice espagnole.
 Après une dizaine d’années de recherche et de développement pour mettre au point des chaussures, des sacs, des chapeaux en fibres d’ananas,(bonheur !!!! ))))

ananas

 Carmen Hijosa a présenté ces produits au grand public et a reçu un formidable accueil pour ses créations et sa manière de travailler.

Le textile est décrit par sa créatrice comme fin, robuste et innovant, une matière non tissée à base de longues fibres. Il est composé de fibres extraites de feuilles d’ananas qui sont récoltées sur les plantations avant de subir un traitement industriel qui aboutira au textile. Si son apparence originale ressemble à la toile, ce nouveau textile peut facilement être teint, imprimé ou traité afin de créer différents types de textures (et notamment celle du cuir animal).

Alors non seulement l’ananas est bon pour la santé mais en plus il va nous permettre de nous offrir des sacs et des chaussures canons …

Pinatex-le-cuir-d-ananas-remplacera-t-il-le-cuir-animal_exact1900x908_l

Les feuilles récoltées sont transformées en matière textile. Les restes des matières végétales sont ensuite transformés en biogaz et en engrais organiques destiné aux agriculteurs philippins. On ne perd rien … tout se transforme …

 Ce qui est top c’est que comme c’est un sous-produit de la culture de l’ananas, le Pinatex n’a pas besoin de terres supplémentaires pour être fabriqué.
Et pour produire 1m² de Piñatex il faut 480 feuilles, soit l’équivalent de 16 ananas.... Perso ça me laisse réveuse ....  

product

Le cuir en fibres d’ananas s’avère difficile à produire, mais comme il représente un sous-produit des récoltes de fruits, son impact environnemental est trés limité.

"En d’autres termes, nul besoin d’utiliser des terres, de l’eau, des pesticides ou des engrais", explique Carmen Hijosa.

En avant les jolis sacs écoresponsables :

pinatex-660x500

Si le Piñatex constitue une alternative aux matériaux traditionnels (cuirs et produits textiles à base de pétroles) il est aussi social et éco-durable, grâce à une production qui minimise les impacts environnementaux.

  Des modèles de chaussures en Pinatex ont été produits en partenariat avec les marques Camper et Puma, le designer Ally Capellino a également produit des sacs à main à base de ce matériau.

 pinatex-chaussure-cuir

Et tout ça sans faire de mal à Bambi  :
                       
Une nouvelle qui ravit déjà les écolo et les défenseurs de la cause animale. Le Piñatex a un impact environnemental extrêmement limité et pour le produire, aucun animal n’est tué.

Et contrairement aux nombreux sacs à mains en plastique qui ornent nos boutiques préférées, l’aspect esthétique est top et se confond avec le cuir animal en termes de texture. …

D’ailleurs, l’association de protection animale PETA lui a remis son prix de l’innovation. Le Piñatex, séduit de plus en plus les grandes marques puisque son prix est super attractif par rapport au cuir animal. Il faut compter 23 euros le mètre carré contre 25 à 38 euros au mètre carré pour le cuir classique.

 Sur le compte Instagram de la marque, vous trouverez plusieurs accessoires produits à partir de cette matière écolo : sacs à dos, pochettes, sneakers, slippers…quelque chose me dit que le Piñatex va bientôt détrôner le cuir animal.